Publié par : aguegan | 20 janvier 2010

Le pape du libre

Poussées par l’intérêt, la curiosité et l’envie d’en apprendre plus sur le logiciel libre, nous avions décidé ce mercredi 13 janvier 2010 d’assister à la conférence donnée à l’université de Lyon par Richard Stallman.

Notre méconnaissance de la « communauté » du libre est quasi totale et la suite nous laissera un peu perplexes.

Nous arrivons avec 1 heure d’avance car il s’agit semble-t-il d’un événement exceptionnel.

Commence l’attente dans le hall. Autour de nous, la foule grossit à vue d’œil, composée essentiellement de membres du genre masculin et plutôt jeunes, certains excités probablement par la venue du grand maître. Nous (4 filles) attendons sagement l’ouverture des portes.

Ouverture des portes, ruées sur les places, en quelques minutes le grand amphi est bondé. Attente encore, mais après tout, il s’agit d’une star qui vient de loin (le Canada).

Enfin, le pape du libre apparaît, la foule enthousiaste applaudit. Les appareils photos crépitent. J’ai oublié mon appareil photo, mais j’esquisse un dessin sur mes notes pour garder un souvenir.

richard stallman

mon carnet de notes

Commence une proclamation : le logiciel libre en 3 mots « liberté, égalité, fraternité » la foule applaudit à nouveau. Puis le saint homme énonce les 4 libertés essentielles : exécuter le programme, étudier et modifier le programme, distribuer des copies, distribuer des copies modifiées. Mais tout n’est pas rose dans le monde du logiciel libre : on apprend avec consternation que Linux a largement profité du projet Gnu fondé et créé par Richard Stallman.

Puis RMS (Richard Matthew Stallman) nous met en garde contre les fonctionnalités malveillantes des logiciels « privateurs » (propriétaires veut-il dire je suppose?). Ce sont des fonctionnalités introduites dans les logiciels à notre insu pour nous surveiller et nous contraindre, des sortes de menottes numériques. Vient l’exhortation : « il faut libérer le cyberspace ». Heureusement, RMS a été « élu par les circonstances ». Il faut l’aider dans sa mission en résistant à la colonisation numérique et en répandant la bonne parole (le logiciel libre) en particulier dans le monde de l’éducation, donc nous qui travaillons dans des établissements d’enseignement supérieur.

Suit une petite farce où l’orateur revêt une toge et une auréole et entonne la grand-messe : oraison à St Emacs, bénédictions des ordinateurs, quête auprès des croyants. Un peu éberluées, nous assistons à la mise aux enchères d’une peluche (un gnou symbole du système  GNU dédicacé par le grand maître) qui s’enlève à 150 euros.

Vient alors la promotion des livres que l’on pourra acheter à la sortie. Nous nous esquivons alors que derrière nous retentissent encore les applaudissements de la foule conquise semble-il par les arguments que nous n’avons pas su entendre.

Pour en savoir plus :

Wikipédia : article sur GNU

Qui est Richard Stallman sur April, promouvoir et défendre le logiciel libre

Le fossé entre Richard Stallman et Linus Torvalds : le Monde Informatique

Sortie le 21 janvier 2010 de la biographie de Richard Stallman sur Framablog

Publicités

Responses

  1. alléluia !


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :